Quand l’histoire se répète…

publié le 4 novembre 2016
0

J’ai toujours voulu travailler dans la communication. Bac +5, diplôme en poche, je suis directement embauchée dans l’agence de com où j’effectuais mon stage de fin d’études. Quelques mois plus tard, me voilà débauchée par l’un de mes clients de l’agence pour travailler directement auprès de leur service communication.

Jeune, motivée, surinvestie, je n’hésite pas à un instant et pars m’installer à plus de 400 km. Pendant un peu plus de 3 ans tout se passe merveilleusement bien, jusqu’à l’annonce de ma grossesse. Là, le patron de l’entreprise me dit : « En tant que père de famille de 4 enfants je vous félicite, en tant que chef d’entreprise vous m’emmerdez ». J’aurai dû alors me méfier…

Je pars en congé maternité et reviens dans l’entreprise deux mois après la naissance de ma fille. Et là je suis reçue par le patron qui m’annonce sans aucun ménagement « Vous ne correspondez pas aux objectifs du poste, je vous propose une négociation de départ »…  Je n’ai rien vu venir, les bras m’en tombent… Il m’a fallu 9 mois, le temps d’une grossesse (!!!) pour quitter cette entreprise. Mais fort heureusement, j’ai aussitôt rebondi et j’ai retrouvé un poste, dans une autre entreprise avec encore plus de responsabilité et mieux payée.

Un mal pour un bien comme on dit ! Pendant 2 ans tout se passe merveilleusement bien dans cette nouvelle entreprise. Et là, fusion, mon poste est désormais basé à plus de 200 km. Qu’à cela ne tienne, je pars avec mari et enfant vers un nouveau challenge. Du coup au passage, je prends un nouveau poste avec encore plus de responsabilités et de management.

Je me retrouve finalement à 32 ans sur une belle trajectoire, un poste à responsabilité dans la com dans une grande entreprise française, et l’une des plus jeunes managers de la boîte… et ce pendant 2 ans jusqu’à l’annonce de ma 2ème grossesse…

Non, l’histoire ne pouvait pas se répéter…

Malheureusement si. A ce moment-là ma N+1 de l’époque m’annonce quelques semaines après qu’une réorganisation de notre Direction est en cours et qu’après tout, je porte en moi le plus beau des projets. Le plus important c’est d’avoir un job….

Bref elle m’annonçait clairement que j’allais perdre mon poste de responsable et de manager. J’ai vécu une grossesse et un congé maternité dans des conditions difficiles et lorsque je suis revenue de congé maternité, j’ai été rétrogradée.

Cela fait 6 ans maintenant, je suis toujours dans cette entreprise et je n’ai pas évolué depuis, ni fait de 3ème enfant.

Réagir !

Votre mail ne sera pas publié.