Transformer l’organisation du travail et les modes de management

Mettre fin au culte du présentéisme...

19

19

Au motif que « les cadres ne comptent pas leurs heures », ils et elles travaillent en moyenne bien plus que la durée légale. Or travailler plus n’est pas travailler bien ni mieux. C’est plutôt le contraire qui se vérifie. Dans nombre d’entreprises en France, il y a une forte tendance à appréhender l’investissement professionnel et l’implication dans l’entreprise à l’aune du temps passé dans les locaux voire à mesurer la qualité du travail effectué au nombre d’heures passées rivé-e et à sa table. Résultat : des horaires à rallonge qui peuvent se prolonger tard pour ceux et celles qui n’auront pas eu à partir pour chercher les enfants à la crèche/à l’école puis à s’en occuper au retour à la maison. En majorité, ce sont des hommes qui resteront tard, à des heures où peuvent se cultiver des relations professionnelles informelles qui tissent un réseau et contribuent à construire un entre-soi essentiellement masculin dont un certain nombre de femmes seront de fait exclues. Lutter contre le présentéisme, c’est porter une autre vision du travail lui-même, de ce qui fait sa valeur. C’est aussi permettre aux femmes et aux hommes de libérer du temps pour investir pleinement leur parentalité et leur vie sociale. C’est contribuer à remettre de l’égalité dans les relations professionnelles pour construire un collectif de travail qui ne soit pas unisexe passé une certaine heure et donc contribuer aussi à ce que les femmes ne soient pas exclues de la prise de certaines décisions.

Partager :

Réagir !

Votre mail ne sera pas publié.